Milandigitalaudio

RÖTHA - Orgue Silbermann de la Georgenkirche 1721

Remise exceptionnelle de 15% jusqu'au 31 juillet 2017
  • Description
  • En savoir plus
Une des plus belles réalisation pour Hauptwerk, signée Brett Milan.

Banque de sons compatible HAUPTWERK 2

Le 22 décembre 1718, Christian August Freiherr de Friesen établit un contrat avec Silbermann, qui fut également signé par son co-ouvrier Zacharias Hildebrandt. Le document établit que "...les Sieurs Gottfried Silbermann et Zacharias Hildebrandt promettent de construire, à partir de maintenant et jusque la Saint Michael (19 septembre) 1720, un orgue de bonne facture et bien proportionné...". Mais en 1716 ou 1717, Zacharias Hildebrandt accepta de construire à son propre compte un orgue pour l'église de Langhennersdorf, à proximité de Freiberg, ce qui explique qu'il n'ait pas été en mesure d'assister Silbermann, et par conséquent qu'il ne soit pas mentionné sur le protocole d'approbation. L'orgue de l'église Saint-Georges a été solennellement consacré le 9 novembre 1721. Johann Kuhnau dirigea la partie musicale de la célébration, qu'il composa lui-même sur un texte de Johann Christian Langbein.

    D'une manière générale, l'instrument nous est parvenu globalement intact dans ses parties essentielles. Parmi les interventions et réparations subies, quelques changements ont été opérés, selon le goût de l'époque des musiciens et des standards de la facture d'orgue d'alors. En outre, chaque guerre mondiale a laissé ses cicatrices sur l'orgue. En 1796, le facteur d'orgue de l'université de Leipzig Johann Gottlob Ehregott Stephani installa une tirasse; le système original, consistant en une connexion fixe entre clavier et pédalier (usuel dans les orgues Silbermann de petite et moyenne tailles), était en effet considéré comme désavantageux. En 1842, à l'occasion d'un nettoyage et d'un accord, Ulrich Kreutzbach mis l'orgue au tempérament égal, car un tempérament même légèrement inégal ne correspondait pas aux tendances de l'époque. Kreutzbach posa également un pédalier entièrement neuf en remplacement de l'ancien, arrivé en bout de carrière. D'autres nettoyages eurent lieu en 1847 et 1897. Tous ces travaux inclurent des corrections mineures de l'harmonisation, visibles à l'inspection des tuyaux. 

    13 tuyaux de la façade (des chanoines) ont été réquisitionnés en 1917 pour la 1ère guerre mondiale. Ils furent remplacés en 1930. Déjà au XIXème siècle on révèle la présence de vers à bois. Dans les années suivantes, l'extension de ces vers était telle que les facteurs Eule, Bautzen, furent engagés pour imprégner  toutes les parties en bois de l'orgue, même périphériques.  Le Cantor Alfred Kirsten plaida fortement en faveur d'une restauration préservatrice. Une grande quantité de pièces néanmoins ne pouvaient êtres conservées, ou seulement partiellement. Ainsi, nombres de ces pièces ont dues être refaites à neuf. 33 tuyaux à bouche en bois et 20 tuyaux d'anche ont été remplacés par des copies. Les trois soufflets cunéiformes n'ont ni été réparés ni copiés, mais remplacés par une soufflerie électrique. En même temps, la traction, les claviers et pédales ont étés remontés, ainsi qu'un tremblant, qui a probablement été retiré en 1832.

    Une révision complète a eu lieu en 1979/1980, par Eule, Bautzen. Le plafond de l'église ayant été endommagé durant la 2nde guerre mondiale, les sommiers de pédale subirent des dégâts des eaux. Après une tentative de réparation en 1947, ceux-ci durent être entièrement refaits. Un grand nombre de pièces datant d'anciennes réparations ont désormais été remplacés par de nouvelles, aussi proches que possible des originales, dont un pédalier neuf, et une nouvelle console basée sur d'autres modèles de consoles de Silbermann. Une nouvelle imprégnation contre le vers à bois a été réalisée. Les tuyaux de façade souffrent de sévères dommages de corrosion s'étendant profondément dans le matériau. Les causes de ce phénomène ne sont pas définitivement claires. Puisque aucun traitement de surface spécifique n'est disponible, il a été décidé d'appliquer un fluide de lavage neutralisant, afin d'éviter davantage de progression.

    En dehors de l'installation d'un nouveau moteur électrique, sont restés inchangés le système d'alimentation, la pression en vent et le ton de référence. Dans les années 30, Guenther Ramin, organiste de l'église St Thomas de Leipzig, fit la promotion de l'instrument de manière à l'exposer à un large public. Depuis, de nombreux organistes distingués, provenant tant d'Allemagne que de l'étranger, sont venus se produire à Rötha, qui est également un lieu de pèlerinage pour de nombreux touristes.

Remerciements spéciaux à la paroisse de Rötha, ainsi que Dieter Thomsen pour son aide, en traduisant le texte ci dessus de l'allemand vers l'anglais.

Avec une fidélité incroyable à la console originale, cette page permettra à l'organiste de s'asseoir virtuellement à l'orgue, avec tout les tirants de registres et autres parties mécaniques à portée de bras. Chaque tirant de registre est animé, permettant ainsi à l'utilisateur de vivre l'expérience du tirage mécanique "à l'ancienne".

     Les bruits liés aux touches, pédales, registres, soufflerie et tremblant ont tous été enregistrés, et font partie intégrante de l'orgue. Il y a même un accouplement à tiroir, qui recrée le "clang" typique de ce système.

      Pour ceux disposant sous Hauptwerk de la modélisation physique du vent, si un clavier MIDI sensible à la vélocité est connecté, l'utilisateur peut contrôler l'attaque de chaque tuyau. En enfonçant plus doucement une touche, le bruit d'attaque initial sera plus subtil, tout simplement comme dans la réalité. Cette fonction peut toutefois être désactivée, afin de jouer avec les attaques naturelles telles qu'elles ont été enregistrées.

     L'orgue original ne contient pas le Do dièse grave (ni au pédalier ni aux claviers), puisque cela était fréquent afin de limiter les coûts de construction, et que cette note est très peu usitée dans la littérature baroque. Bien que cette note soit jouable sous Hauptwerk, les touches/pédales correspondantes ne sont pas affichées. La tessiture du pédalier a été virtuellement étendue au Ré de la 3ème octave afin de permettre l'exécution d'un répertoire plus large.
La page de contrôle des jeux est similaire à la page principale de la console, à ceci près qu'elle affiche de manière agrandie et très visible les jeux, boutons, et accouplements. L'engagement d'un jeu à cette page activera systématiquement son homologue à la page principale de la console, et réciproquement. Dix boutons de combinaison sont inclus afin de faciliter les changements de jeux.

     Cet affichage est également conçu en deux parties à partir du milieu afin de pouvoir être facilement réparti sur 2 moniteurs, en déplaçant simplement cet affichage à mi chemin sur le 2ème moniteur. Cela permet de créer une interface très réaliste, une approche encore accrue par l'utilisation de moniteurs tactiles.

Tempéraments:

 

Le diapason original de l'orgue est A=465 (un demi-ton plus haut que A=440), avec un tempérament égal. Avec cette version Hauptwerk 2 sont inclus plusieurs tempéraments historiques qui pourront être appliqués à l'orgue, tout en conservant le diapason A=465. Ces tempéraments sont: Silbermann, Kellner, Kirnberger III, Werckmeister III, Mésotonique - Quart de Comma - Pietro Aaron, ainsi que le nouvellement mis au point Lehmann-Bach. L'utilisateur pourra également, s'il le désire, jouer cet orgue au diapason ordinaire A=440 en choisissant l'un des tempérament déjà inclus dans Hauptwerk 2. Nous souhaitons remercier  Martin Dümig pour la création de ces fichiers spéciaux de tempérament.

L'orgue virtuel Silbermann de l'église St. Georges est fourni en stéréo au format 24 bit 48 kHz, avec bouclage multiple (certains échantillons comptent jusqu'à 9 boucles). Le guide suivant vous permettra de voir de quelle manière l'orgue peut s'employer selon votre configuration:


Besoins en mémoire vive (RAM):

24 bit 48kHz - Bouclage multiple 3.9 Go     (au moins 4 Go recommandés pour l'utilisation des services de Windows)

24 bit 48kHz - Bouclage multiple, compression activée 2.4Go

16 bit 48kHz - Bouclage multiple 2 Go

16 bit 48kHz - Bouclage multiple, compression activée 1.3 Go

24 bit 48kHz - Bouclage simple 2.5 Go

24 bit 48kHz - Bouclage simple, compression activée 1.6 Go

16 bit 48kHz - Bouclage simple 1.3 Go

16 bit 48kHz - Bouclage simple, compression activée 920 Mo

*** Les quantités de mémoire peuvent néanmoins sensiblement varier selon la configuration du système utilisé. Ce sont ainsi des indications générales.
(toutes les mesures ont été évaluées avec les bruits chargés en 16 bit)

__ifPurchasable__
__endifPurchasable__