Organartmedia

Orgue Wilhelm Sauer (1904) Dortmund

  • Description
  • More Details

Hauptwerk Version 3

Un orgue romantique allemand dans toute sa splendeur

Introduction et Historique
      L'orgue de Dortmund-Dorstfeld en Allemagne du Nord, est situé dans une église néo-gothique de briques, bâtie en 1904, pour répondre à  la forte augmentation de population dans la région de la "Ruhr" qui était la plus importante zone de mines de charbon en Allemagne.

      L'orgue 3 claviers, op. 915, de Wilhelm Sauer, doté de 40 jeux, fut inauguré le 16 décembre 1904. Cet instrument représentatif fut complétement financé et donné (!) par une personne privée, M. Schulte-Witten, un citoyen aisé, officier honoraire et membre de la paroisse de Dorstfeld. Le prix fut de 15,000 Reichsmarks.
      
      Cet orgue romantique tardif de Sauer est l'un des très rares instruments en Allemagne (l'auteur n'en connaît que deux dans ce cas) à avoir survécu quasiment dans son état d'origine. Cet instrument a même traversé quatre désastres: les première et seconde guerres mondiales, la réforme allemande de l'orgue ("Orgelbewegung") et un incendie de l'église causé, il y a douze ans, par un éclair qui a provoqué l'embrasement et l'effondrement du clocher à l'intérieur de l'église.

      Les tuyaux en façade (Principal 16) sont actuellement en zinc. Il n'est pas possible de savoir s'ils remplacent des tuyaux d'origine en étain (les tuyaux en étain ont souvent été remplacés pendant la 1ere guerre mondiale pour fabriquer des armes) ou s'ils étaient déjà en usage dans l'orgue. Beaucoup d'orgues romantiques utilisaient des tuyaux en zinc en façade avant la 1ere guerre mondiale en raison des prix très élevés de l'étain à cette époque. Il n'y a pas de dégradation dans la qualité tonale de ce jeu, comparé au Principal de 8 (en étain). On peut donc supposer qu'il soit d'origine.
      
      Sauer (1831-1916) et Walcker étaient les plus grands et importants facteurs d'orgue de cette époque, construisant plus d'un millier d'instruments. Sauer fut lui-même volontaire dans l'atelier de Cavaillé-Coll (1811-1899) pendant un an (aux environs de 1852). Ce fut dans cet endroit que Sauer cotoya le génie de la facture d'orgue, dont la renommée devait croître encore et encore. Sauer est souvent appelé le "Cavaillé-Coll allemand". Il a adapé les concepts de l'orgue français à la conception sonore de l'orgue allemand.

      Pour cette raison, dans un premier temps, Sauer lui-même fit face à de sérieux problèmes en Allemagne, où régnait une loi non écrite de ne pas construire d'instruments de style français, étant donné que la France était un des principaux ennemis de ce pays. On pense que Sauer y appris à réaliser des tuyaux harmoniques de grande qualité. C'est ce qu'on retrouve dans ses instruments. La conception sonore de Sauer était basée sur le son de l'orchestre romantique tardif et il tenta de retrouver cette sonorité dans ses instruments.

      L'orgue romantique allemand est comparable à la palette de couleurs d'un peintre: vous pouvez y ajouter une multitude de teintes et en créer de nouvelles en les additionnant. C'est pourquoi, vous y trouverez une grande quantité de jeux de 8 pieds. La registration est totalement différente des orgues baroques: vous êtes en permanence en train de rechercher des couleurs tonales comparables à celles d'un orchestre. Les mixtures ne font que couronner le son. Elles n'en sont pas les sonorités essentielles. Les lecteurs germanophones trouveront un excellent article sur les concepts sonores dans l'orgue romantique allemand avec de nombreuses illustrations sonores par Gerhard Walcker-Mayer (voir Sauer-Links)
      
      Le plus grand orgue Sauer est situé dans le Berliner Dom et ne fut construit qu'un an après celui de Dorstfeld. La période s'étalant de 1900 à 1910 est réputée être le summun de l'orgue romantique allemand tardif.

      Plus tard, les orgues furent de plus en plus produits en masse, construits en un temps très court et avec un concept de plus en plus uniforme. Ceci fut la principale raison de la naissance du mouvement de réforme de l'orgue (allemand) qui demanda un retour en arrière vers des orgues de grande qualité. Cette mouvance considéra que seul le son des orgues baroques était valable.
      
      Ce mouvement, qui ne comprenait plus la conception sonore des orgues et des oeuvres romantiques, a souvent conduit à des modifications, voir des démantélements complets d'orgues romatiques (tardifs), surtout en Allemagne.

      La transformation de ces instruments vers un style "néo-baroque" a rarement été très réussie, parce qu'elle détruisait la parfaite structure et harmonie sonore de ces orgues. Ainsi, la plupart de ces instruments furent totalement retirés peu de temps après.
      
        Aujourd'hui, nous regrettons les conséquences de la réforme de l'orgue et trouvons peu de ces instruments en Allemagne. Grâce à l'appréciation et aux efforts des anciens organistes, cet orgue resta dans son état d'origine. Il subit seulement des nettoyages et des révisions générales. Ainsi, l'orgue Sauer de Dortmund-Dorstfeld est un instrument de tout premier plan dans l'histoire de la musique et sert très souvent de référence pour les restaurations/reconstructions d'orgues Sauer.
      
      En jouant ou en écoutant cet orgue, vous aurez le son d'origine de 1904 avec une relation spécialement étroite avec la musique de Max Reger. Reger lui-même entretenait avec Sauer de bonnes relations. Straube fit entendre la plus grande part de l'oeuvre de Reger sur le grand orgue Sauer de Leipzig.

      L'orgue de Dorstfeld possède une très large étendue de nuances, allant de couleurs tonales très douces (pppp) jusqu'au Tutti très puissant, "brutal" qui est nécessaire pour l'oeuvre de Reger (ffff).

      Principales caractéristiques de l'orgue:
      En dehors des double-octaves d'anches aux manuels, les tuyaux d'origine, dans leur harmonisation d'origine, existent encore. La durabilité du système pneumatique est très étonnante.
      Les sommiers des claviers sont tous situés au même niveau. Les deux coffres pour le grand orgue sont l'un derrière l'autre, sur le milieu et sur la droite. Le second manuel est situé sur le devant gauche, avec le troisième clavier derrière lui. La pédale est située dans le coin gauche. Les sommiers, en parfaite condition depuis plus de 100 ans, sont réalisés en sapin de toute première qualité, issus des forêts de Brandenburg utilisées par Sauer.
      Les tuyaux en métal sont construits de la façon suivante: étain pour tous les diapasons, plomb pour les pieds et corps des flûtes et des tuyaux bouchés, fonte pour la dolce et les résonnateurs des anches, zinc pour l'octave inférieure de l'Aeoline. Les jeux d'anches sont équipés de gouttières ouvertes à bords parallèles, la trompette et le trombone sont sur des corps en bois. Le vent souffle très fort dans les flûtes en bois depuis l'extérieur (voir photos!) ce qui est une conception plutôt extravagante.
      Sauer a utilisé quatre échelles de pressions différentes. La possibilité de moduler les jeux fondamentaux (sans diapason ni gambe) et le charme des flûtes harmoniques, l'expressivité du Cor Anglais, le scintillement de la Voix Céleste, sont des exemples inimitables dans la facture d'orgue allemande de la fin de la période romantique. (Source: "J.S. Bach in Neufassung", CD booklet Motette 11901)

      Technique d'enregistrement
      L'instrument a été enregistré et traité en 48 kHz, 24 bit, 6 canaux, en Février 2008, en faisant usage de la technique de relâchers multiples introduite par OrganART.   Tous les jeux ont été enregistrés avec différentes durées afin d'obtenir des fins de notes très réalistes.

      Remerciements
      J'aimerais remercier la paroisse de Dortmund-Dorstfeld pour son soutien à ce projet.
      Des remerciements particuliers vont à Oliver Fiedler et Jörg Glebe pour leur aide sur place et à la manufacture d'orgue Christian Scheffler pour sa maintenance de l'orgue ainsi que pour de nombreuses informations et discussions utiles !
      Enfin, je remercie spécialement mon épouse qui m'assiste dans tous les projets et prend en charge la documentation photographique.

      Traduction: Jocelyn Druel

 

 Versions

Mémoire vie requise 3)

 processeur

  16-bit, compressed1), singe loop

 3600 MB

>= 2 GHz  DualCore 2)

  16-bit, compressed, all loops

 4100 MB

>= 2 GHz DualCore 2)

  24-bit, compressed, single loop 

 6500 MB

>= 2 GHz DualCore 2)

  24-bit, compressed, all loops

7300 MB

>= 2 GHz  DualCore 2)

1) Lossless compression (no sound deterioration!)
2)
Recommended:
Minimal configuration (4 GByte systems):
e.g. AMD Dual-Core X2 4400, 4 GByte main memory, WIN-XP 64 or  MAC OS-X

Optimal configuration:  
e.g. Intel QuadCore Extreme 6600, 8  GByte RAM, WIN-XP 64 or  MAC OS-X

3) To load this organ into Hauptwerk you will need enough free memory in your computer, due to the amount of playable stops, not including the operating system or any other programs that may be running!